Si précieuses huiles essentielles bio 1/2 – Petit abécédaire

C comme Chémotype : signature biochimique d’une huile essentielle. Pour une même plante, cette signature diffère selon le lieu de récolte et d’origine, la nature du sol, l’ensoleillement, l’altitude… Par exemple, l’eucalyptus radié d’origine australienne est très différent de l’eucalyptus citronné de Chine. Le premier est un antiviral et expectorant qui soulage les affections ORL tandis que le second est très anti-inflammatoire et traite les rhumatismes, tendinites…

F comme Fabrication : la plupart des HE sont obtenues par distillation à la vapeur d’eau. Une exception : les essences d’agrumes, fabriquées par expression (pression des écorces).

H comme Histoire : les bienfaits des HE sont connus depuis la nuit des temps : dans la Haute-Égypte, elles sont employées pour les embaumements en raison de leurs vertus bactéricides.

M comme Molécule aromatique : l’huile essentielle est la fraction odorante volatile extraite de la plante. Chacune d’elles contient plus de 200 molécules aromatiques, d’où les différents effets thérapeutiques d’une même HE.

huiles essentielles2