Portrait de cuisinier : Marie Rouvière

Marie-Rouviere_credit Sweet and Sour

Douce révolution…

Fan de pâtisserie depuis toujours, elle mange vegan et sans gluten depuis à peine 2 ans. Elle partage ses découvertes culinaires sur son blog, Sweet and Sour, et fait des émules…

« J’aime toujours autant faire de la pâtisserie !, reconnaît-elle avec son bel accent du Sud-Ouest. Avant, je mangeais de façon tout à fait conventionnelle, j’allais au fast-food régulièrement, je ne faisais pas vraiment attention à la qualité de ce que j’avalais. Et un jour je suis tombée sur un livre, L’alimentation ou la troisième médecine, du docteur Seignalet. Ça m’a fait un vrai déclic. J’ai pris du recul sur mon alimentation, je suis passée au sans gluten, puis au végétarisme, maintenant je suis végétalienne. J’ai résolu plein de petits soucis, je n’ai plus de problèmes de digestion, plus d’acné, j’ai perdu un peu de poids. Je me sens vraiment mieux ! »

Marie Rouvière, 26 ans, a changé beaucoup de choses dans sa vie. Son blog life style, commencé avant sa révolution intérieure, est désormais 100 % bio. Elle y partage toujours ses recettes de beauté, mais naturelle, de mode, mais éthique, et de cuisine, mais vegan. « Je fais mes petites recettes dans mon coin, explique-t-elle, je bricole des essais, parfois beaucoup car pour remplacer les œufs ou le gluten, ça peut être un vrai casse-tête, j’ai beaucoup de ratés ! Quand je suis contente du résultat, je partage. » Sa famille et ses abonnés la suivent. « Au début, ils trouvaient ça bizarre, ils se faisaient du souci pour moi, s’amuse-t-elle. Mais au fil du temps, ils ont vu l’effet positif, mon épanouissement parlait pour moi. »

Elle a commencé à faire des émules qui, à défaut de la suivre de façon aussi radicale, ont au moins regardé d’un autre œil ce qu’ils mettaient dans leur assiette. Cette Parisienne d’adoption redescend régulièrement dans sa famille à Narbonne (11). « Mes parents ont peu à peu baissé leurs quantités de viande, ils ont diminué le gluten, sont passés à la bio et aux produits locaux du marché. Mon petit frère, étudiant, mange beaucoup moins de cochonneries devant la télé. Tout cela progressivement, en douceur. » Sa grande découverte, c’est la pâtisserie crue. Elle s’enthousiasme : « J’étais loin d’imaginer que ça puisse être aussi bon ! » Ses goûts ont changé. « Aujourd’hui le chocolat au lait me dégoûte, je trouve ça trop sucré, alors qu’avant j’adorais ! » Mais elle est toujours aussi gourmande et passe beaucoup de temps en cuisine. « Pour réussir à faire une bonne génoise vegan, ça m’a pris du temps. Il fallait trouver la bonne combinaison de farine, ajuster les quantités. J’ai fini par arriver à un très bon résultat. ». Marie est une fille généreuse : la recette de sa bûche poire, amande, choco est sur son blog !

 

Retrouvez Marie Rouvière dans le dossier Fêtes comme des chefs bio du n° 84 de CULTURE(S)BIO (novembre-décembre), dans votre magasin Biocoop, dans la limite des stocks disponibles, et sur Biocoop.fr

©Sweet and Sour