Passez-vous un savon

Dans CULTURE(S)BIO n° 83, disponible dans votre magasin Biocoop (et dans la limite des stocks disponibles !), ou sur www.biocoop.fr, vous trouverez la recette pour faire votre propre savon tout doux. Mais saviez-vous que :

 

1/

La soude, ou hydroxyde de sodium, n’est ni plus ni moins qu’un sel. Il faut cependant la manipuler avec beaucoup de précautions.

 

2/

La saponification à froid donne des savons riches en glycérine naturelle très hydratante. Souvent, l’industrie, qui pratique généralement la saponification à chaud, retire la glycérine pour la revendre à l’industrie cosmétique.

L’huile précieuse (sésame, argan, jojoba…), ajoutée en fin de saponification, constitue le surgras qui prévient la sécheresse cutanée.

 

3/

Le moule peut être une simple boîte à chaussures chemisée de papier cuisson écolo. Après le démoulage, découper le savon selon la forme désirée à l’aide d’un couteau ou d’emporte-pièces. Laisser sécher. Plus le savon séchera longtemps, plus il sera durable, et sa mousse, fine, douce et abondante.

 

4/

Utiliser du vinaigre blanc bio pour nettoyer les ustensiles, le plan de travail et les éventuelles traces de soude.

  CULTURE_BIO_N83_p35

On recycle

Ne jetez plus les savons devenus trop petits pour être utilisés sans qu’ils ne vous glissent des mains. Conservez-les au sec. Lorsque vous en aurez suffisamment, faites-les fondre tous ensemble à feu très doux, dans juste un peu d’eau pour qu’ils n’attachent pas au fond de la casserole. Mélangez bien la préparation. Versez dans un moule. Laissez sécher 1 jour ou 2. Démoulez. Laissez sécher encore quelques semaines. Et voilà un nouveau savon tout neuf !

 

 

Merci à Marie Laurent de Savon’Émoi, producteur local au magasin Biocoop Le Monde Allant Vert de Villefranche-sur-Saône (69), pour sa collaboration à cette page.