Je touche donc je suis

CB88_P14_17_Dossier_Le_toucher_modeemploi_Wanda

© Wanda

Jacques Fischer-Lokou, enseignant-chercheur en psychologie sociale à l’université de Bretagne et spécialiste des effets sociaux du sens du toucher.

Quels sont les effets sociaux du toucher ?

Le toucher appartient à la catégorie des comportements non verbaux à l’instar du sourire et de l’imitation. Nous étudions les effets d’interactions du toucher sur autrui, comme les effets prosociaux du toucher et ses effets favorables à la manifestation de comportements altruistes ou positifs envers la cohésion d’un groupe. Plus on monte dans l’échelle phylogénétique, l’échelle de l’évolution des espèces, plus une période d’apprentissage et de socialisation (besoin d’autrui ou de parents) s’avère nécessaire pour s’adapter et apprendre. Le toucher apparaît donc comme un mode capital de communication, de partage chez les hommes, les primates, les loups, et même chez les cétacés… Nous avons, semble-t-il, besoin du toucher pour notre santé physique et psychique. Des travaux rapportent que l’ocytocine, considérée par certains comme une hormone favorisant l’attachement, serait ainsi davantage produite lorsque l’on touche et que l’on est touché.

Vous avez également observé d’autres effets ?

En effet, nous avons pu tester que les effets sémantiques, c’est-à-dire que l’idée du sens du toucher a un effet quasiment aussi puissant que le toucher lui-même. De même que la vision de quelqu’un en train de toucher autrui nous prédispose à être plus généreux après. On a également constaté que les personnes faisant office de médiateurs auprès de personnes qui s’opposent entre elles tendent à mieux faciliter les parties à s’accorder.

Le toucher peut ainsi servir de thérapie où l’on réapprend aux gens à se toucher, à réinvestir leurs émotions, leurs affects par le toucher. »

À lire également, le dossier sur le toucher du n° 88 de CULTURE(S)BIO, le magazine de la consom’action offert par votre magasin Biocoop, dans la limite des stocks disponibles, ou à télécharger sur biocoop.fr